BULLETIN

Bonjour bonnes gens 

La beauté. Si on en parlait un peu. De la beauté.  

‘Les vrais poèmes changent la société et sont pour cette raison toujours révolutionnaires’, écrivit Octavio Paz dans L’Arc et la Lyre. C’est seulement lorsque le poète, au fond en parfaisant soigneusement sa technique, se transforme en médium que surgit le transcendant, l’insaisissable que nous voulons tant enfermer dans notre âme. La poésie a toujours été importante dans l’Histoire humaine. J’entends par là aussi la force poétique d’un tableau, d’une sculpture ou d’un morceau de musique. Nous regardons et nous lisons l’art dans l’espoir de vivre cette expérience poétique, ce moment qui change l’existence. Au moment où quelque chose devient poésie, son créateur disparaît. Et si cela ne se produit pas, l’ombre de l’artiste s’abat comme torchon sur son travail et celui-ci étouffe la poésie.

Disparaître en tant qu’artiste, c’est une mission extrêmement difficile. Pour beaucoup d’entre eux, c’est une tâche irréalisable. Trop subversif à une époque où « l’identité » fait la loi. Chaque tentative d’artiste de rester anonyme tout en gardant son sens a échoué. C’est en soi un phénomène intéressant. Peut-être que si l’art égyptien a perduré pendant 5000 ans c’est parce que ses artistes sont restés de grands inconnus ? Et est-ce que l’art blanc occidental depuis la Renaissance est arrivé à son terme après quelques siècles seulement parce que ses créateurs étaient si importants ? Voilà des réflexions bienfaisantes pour votre serviteur, qui a lui-même un ego. Mais bon, il s’agissait là de quelques pensées sans corona. Retour à la réalité.  

Le coronavirus donc. En ce qui concerne Needcompany, nous faisons partie des chanceux. Nous continuons de travailler. Nous répétons. Hors de nos habitudes mais déterminés. Nous avons même une première mondiale derrière nous, à Madrid, avec la legendaria Viviane De Muynck dans le rôle de Molly Bloom. Avec plusieurs excellents acteurs venus d’Espagne et d’Argentine, nous répétons dans notre refuge à Molenbeek Billy’s Violence. Soit dix tragédies de Shakespeare en une seule soirée ! Un texte de Victor A. Lauwers sur la violence dans l’œuvre du flibustier anglais et plus spécifiquement la violence contre les femmes, Desdémone en tant que victime d’un féminicide, ce genre de choses. Secouant mais inspirant. Grace en Cléopâtre qui swingue sur la musique de Maarten Seghers: see it to believe it. Et nous le montrerons : pas de livestreaming en ce qui nous concerne. Ça détruit l’essence du théâtre. Nous viendrons le jouer dans un théâtre près de chez vous.

J’écris cette lettre dans le train qui me ramène de Salzbourg, où j’ai travaillé dix jours de façon totalement coronaproof sur Intolleranza 1960, le légendaire opéra de Luigi Nono sur la migration, le racisme et la fin du monde. Un chef-d’œuvre et une ode à la poésie. Nous préparons les parties dansées et c’est émouvant d’aller aux extrêmes avec 25 jeunes danseurs dans un environnement sécurisé. Ces jeunes danseurs sont très impressionnés par le fait de pouvoir sans crainte se toucher et mettre leur corps à l’épreuve. Des danseurs émus de pouvoir se toucher les uns les autres, ça me fait quelque chose. L’opéra sera cet été une des grosses productions pour le 100e anniversaire du Salzburger Festspiele avec le Wiener Philharmoniker sous la direction d’Ingo Metzmacher. Du moins, c’est ce qu’on espère.

Notre mission est de travailler aussi dur que nous le pouvons. Ce que nous faisons en tant que Needcompany, c’est veiller à ce que le plus possible de personnes puissent poursuivre un travail intéressant. Nous préparons huit spectacles. Il y a presque 100 représentations (productions propres et coproductions) dans l’agenda de 2021. Mais tout peut disparaître. Pourtant nous restons d’incorrigibles optimistes. Nous n’avons dû licencier personne. Nous avons toujours pu continuer à travailler. Plus que ça : pour chaque représentation annulée, nous avons fait en sorte que les freelancers soient payés. En outre, nous distribuons ce mois-ci notre premier fellowship. Il n’y a pas de quoi être fier ; c’est simplement notre boulot en tant qu’institution subventionnée. Nous sommes aussi en train d’adopter une structure plus horizontale. En cette période, il est bon de remettre en question nos habitudes en tant que compagnie. Ouvrir les portes et amener de l’air nouveau dans la lumière. Le nombre d’artistes au travail au MILL augmente ainsi de façon appréciable. Collaborer et être sincèrement d’avis différents et en tant qu’artiste disparaître en beauté. Oui, vive le conflit positif ! Malgré tout, on est bien à Molenbeek.

Jan


LES LAUREATS DU

A l’été 2020, après le lockdown – des mois d’isolement, de combat individuel et de grande incertitude sur la façon dont le travail et la vie devaient continuer –, nous avons ressenti la nécessité de nous engager davantage dans le soutien aux artistes pour qu’ils puissent concevoir et créer sans contrainte de temps. La collision entre réalité et beauté est devenue plus frappante que jamais et demandait l’attention nécessaire. C’est pourquoi nous avons lancé la bourse   , een open call om tijdloos creëren, nadenken en de ontwikkeling van de artistieke praktijk te stimuleren.

Les réactions que nous avons reçues à notre appel pour participer au    ont dépassé nos attentes. Nous avons en effet reçu plus de 200 candidatures provenant du monde entier. Il n’a pas été facile de faire un choix et nous aurions vraiment voulu soutenir plus d’artistes. Nous remercions tous les artistes qui ont posé leur candidature à cette bourse pour leur temps et pour le partage généreux de leurs idées et de leurs motivations.

Une commission, composée de l’équipe artistique de Needcompany à laquelle s’ajoute un membre invité Luk Lambrecht, se réjouit de pouvoir annoncer les noms des boursiers de cette première édition du    : Shatha Al-Deghady et Helen Anna Flanagan. Sur notre site web, vous trouverez une présentation détaillée des artistes et de leurs projets dans le cadre du   . Nous vous tiendrons régulièrement informés de ces nouvelles connexions et collaborations artistiques.

La prochaine édition du    aura lieu à l’automne 2021.


What's going on?

Nous ouvrons les portes du MILL, nous accueillons les premiers lauréats de la bourse et nous continuons en cette période à chercher des possibilités de créer et de nous tenir prêts avec nos nouvelles productions, mais nous ne devons pas oublier que tout cela est conditionnel. Cent représentations inscrites au calendrier peuvent vite tomber à zéro. Les freelances qui ont été engagés peuvent trop facilement voir disparaître le boulot dont ils dépendent et les créateurs voir leur première tomber à l’eau. C’est une dure réalité, qu’on ne peut pas écarter d’un simple geste de la main.


BILLY’S VIOLENCE

Nao Albet, Grace Ellen Barkey, Gonzalo Cunill, Romy Louise Lauwers, Juan Navarro, Maarten Seghers, Martha Gardner et Meron Verbelen se sont mis ces derniers mois à l’ouvrage avec le texte à l’os et brutal que Victor A. Lauwers a écrit sur base des dix tragédies de Shakespeare et la musique composée pour cela par Maarten Seghers dans une mise en scène de Jan Lauwers.



La confrontation entre le texte, la musique et les artistes a déjà rapidement mené à un ensemble intensément violent et plein d’amour. Alors, on se repose sur nos lauriers ? Pas du tout. La quête de la beauté se poursuit impitoyablement. La première mondiale est prévue le 8 juillet à Barcelone !


L’INCORONAZIONE DI POPPEA

En 2021, Jan Lauwers présentera deux opéras au public. Est prévue une nouvelle version de L’Incoronazione di Poppea, la sensuelle histoire d’amour de Monteverdi qui se déroule dans une société où la moralité s’est diluée et où la cupidité et la soif de pouvoir prennent toute la place. Dans cette version viennoise, la direction musicale est confiée à Pablo Heras-Casado et la célèbre mezzo-soprano Kate Lindsey reprend le rôle de l'empereur Nerone tandis que la soprano prometteuse Slávka Zámečníková joue le rôle de Poppea. Première au Wiener Staatsoper le 22 mai.


INTOLLERANZA 1960



Pour l’édition marquant son centenaire, le Salzburger Festspiele a demandé à Jan Lauwers de monter Intolleranza 1960 de Luigi Nono. Avec le chef Ingo Metzmacher, le chorégraphe Paul Blackman et un groupe d’étudiants de The Bohdi Project et de la SEAD - Salzburg Experimental Academy of Dance, Lauwers crée pour le moment un opéra qui, en abordant des thèmes comme la migration, la liberté et l’identité, aurait pu tout aussi bien s’intituler Intolleranza 2021. Première mondiale le 15 août à Salzbourg.


MOLLY BLOOM

Après une mini-tournée très acclamée de la version française à travers l’Espagne en pleine folie corona, le récit de Molly Bloom a droit a une deuxième vie et Viviane De Muynck s’attaque au dernier chapitre de l’Ulysse de James Joyce dans sa langue originale. Ecrit en 1922, brûlant d’actualité en 2021 et offrant à De Muynck le rôle de sa vie. Première en anglais au KunstFestSpiele Herrenhausen à Hanovre le 27 mai.




NIGHT



Au MILL, Grace Ellen Barkey travaille sur une nouvelle installation/performance. Obsédée par la nuit, tourmentée par l’insomnie et inspirée par le Wayang – théâtre de marionnettes javanais – Grace Ellen Barkey, née à Surabaya (Indonésie), explore la nuit dans sa première performance en solo. Rombout Willems y ajoute une installation musico-sonore. En mai, elle partagera la première phase de sa recherche sous forme d’« expériences » avec public à Toulouse et Erlangen.


FOLKS&FOOLS

Fin 2020, le duo Lobke Leirens et Maxim Storms est revenu au MILL pour un banc d’essai de leur nouveau spectacle Folks&Fools (une coproduction Needcompany) dans le respect strict des mesures sanitaires, avec en vue la première les 17 et 18 mars au Kunstencentrum Nona, à Malines. Cette date de première a été déplacée aujourd'hui à l'automne. Cela montre à quel point la situation est précaire et difficile en ce moment.


JOURNÉE DE LA DANSE @ MILL

La Journée de la Danse, le 24 avril, signifiera-t-elle le retour du public au MILL ? C’est ce qu’on espère. Si tout se passe bien, nous ouvrirons les portes et vous inviterons pour un premier contact avec le monde sensoriel que crée Grace Ellen Barkey avec NIGHT.


OSCILLATION FESTIVAL @ MILL

Entre le 29 avril et le 2 mai, Q-O2 s’empare de notre repaire pour Tuned Circuits, l’édition 2021 du Oscillation Festival. Avec une combinaison de tables rondes, de concerts et de workshops, les organisateurs veulent plonger le public (de préférence physiquement présent) dans le monde de la musique (électronique). Si le corona en décide autrement, l’événement sera à suivre en totalité via un audiostream.


INVISIBLE TIME



Nous ne pouvons pas nous rencontrer mais nous cherchons tout de même à créer du lien. Avec Invisible Time, une nouvelle plateforme sur notre site web, nous voulons partager avec le public la période de création –ce temps invisible qui précède en fin de compte la représentation. C’est une prise de position puissante avec laquelle nous souhaitons connecter le public à un niveau plus profond avec Needcompany. Invisible Time nous oblige à aborder cette connexion d’une autre façon. Billy’s Violence est le premier à se lancer.


(NOT) / (PROBABLY) ON TOUR

Toutes nos représentations prévues en janvier, février et mars ont été annulées ou postposées. Il s’agissait de neuf de Molly Bloom (dont le report, pour la deuxième fois, de la première en France), de six de Tout le bien, de trois de La chambre d’Isabella et de la reprise de Probabilities of Independent Events à Anvers. L’EXPLO dans notre repaire a été, vu les circonstances, repoussé pour la troisième fois à une date ultérieure encore à définir. Mais nous regardons surtout vers l’avant, avec des premières et beaucoup de projets qui doivent être confirmés.




24 avrilJournée de la Danse (MILL, Bruxelles)
27 maiMolly Bloom (EN)
(KunstFestSpiele Herrenhausen, Hannover) PREMIÈRE
22,28,31 mai
& 3,8 juin
L’Incoronazione di Poppea
(Wiener Staatsoper, Vienne) PREMIÈRE
9-10 juinMolly Bloom (FR)
(La Passerelle, Saint-Brieuc) PREMIÈRE FRANÇAISE
11-24 juilletTout le bien (Paris)
8-11 juilletBilly's Violence
(Teatre Nacional de Catalunya, Barcelone) PREMIÈRE MONDIAL
19-25 juilletMolly Bloom (Lisbonne)
15,20,26,29 aoûtIntolleranza 1960​ (Salzburger Festspiele, Salzbourg) PREMIÈRE
23-26 septembreBilly's Violence
(Teatro Español y Naves del Español en Matadero, Madrid)


Needcompany
Ensemble weNEEDmoreCOMPANY Invisible Time Contact
 
productions
Jan Lauwers Grace Ellen Barkey Maarten Seghers arts de la scène arts visuels Film
 
dates de tournée
Calendrier
 
Publications
Livres Musique Film
 
Bulletin
S'inscrire Archive
NEEDCOMPANY  |  info@needcompany.org  |  Privacy  |  Pro area
This site uses cookies. By continuing to browse the site, you are agreeing to our cookies policy.