L’Incoronazione di Poppea (Vienne)
© Maarten Vanden Abeele

Claudio Monteverdi L’incoronazione di Poppea
Opera musicale in a prologue and three acts (1642/43)
Libretto by Giovanni Francesco Busenello

WIENER STAATSOPER
World Premiere on May 22nd 2021

CREATIVE TEAM
Pablo Heras-Casado: Musical direction
Jan Lauwers: Direction, sets and choreography
Lemm&Barkey: Costumes
Ken Hioco: Lighting creation
Elke Janssens: Dramaturgy

CAST
Slávka Zámečníková: Poppea
Kate Lindsey: Nerone
Christina Bock: Ottavia
Xavier Sabata: Ottone
Willard White: Seneca
Vera-Lotte Boecker: Virtù / Drusilla
Daniel Jenz: Nutrice / Famigliare I
Thomas Ebenstein: Arnalta
Isabel Signoret: Amore / Valletto
Johanna Wallroth: Fortuna / Damigella / Amorino I
Aurora Marthens: Pallade / Venere
Josh Lovell: Lucano / Soldato I / Famigliare II
Hiroshi Amako: Liberto / Soldato II / Console
Erik Van Heyningen: Littore / Tribuno / Famigliare III
Katarina Porubanova: Amorino II

Sarah Lutz: Solo dancer
Yonier Camilo Mejia: Solo dancer 

Paul Blackman (Jukstapoz): Choreographic assistance and preparation

A co-production with Salzburger Festpiele

Pour cette histoire d'amour sensuelle, L’incoronazione di Poppea, Claudio Monteverdi (1567-1643) composa, juste avant sa mort, un des opéras les plus marquants de l'histoire. ‘L’incoronazione di Poppea’ était le premier opéra inspiré de faits réels, historiques, au lieu de se construire sur un mythe, une légende ou une fiction, comme il était de coutume à la Renaissance. À l'instar de son contemporain décédé quelques années plus tôt, William Shakespeare, Monteverdi a su dresser le portrait de personnages crédibles, habités par leurs faiblesses humaines. Et ce notamment en développant la ‘seconda prattica’, une écriture musicale épurée, guidée par le texte, poussant le récit et l'émotion au premier plan.

“Les opéras se penchent sur le sens de l'amour et de la vie, et sur l'importance de la mort.” Dans L’incoronazione di Poppea Monteverdi en donne une vision très personnelle. Même si le livret s'inspire de personnages et de faits historiques, dans cet opéra la réalité cruelle fond et fait place à la passion sensuelle et à un triomphe exalté, dans une société où la moralité est dissolue, où la vertu est condamnée, et la cupidité couronnée par le triomphe apparent de l'amour. Le libretto de Giovanni Francesco Busenello décrit une Poppée qui ne recule devant rien pour accéder au trône et devenir l'épouse de l'empereur Néron. 

Monteverdi dresse à ses contemporains le tableau d'un récit immoral fait de soif de pouvoir et d'intrigues, que dissimule une musique baroque sous sa plus belle forme. Une mise en scène possible seulement dans une société  dénaturée, et non une société civilisée. Dans l'interprétation de Jan Lauwers, ce tableau est devenu réalité. En ce temps où la surabondance et les crises d'identité ont pris le dessus, une époque où pour ainsi dire tout est devenu accessible, la lumière s'est perdue. Depuis que le monde est ‘éclairé' – le Siècle des Lumières – Dieu est mort, les dieux ont perdu leur statut.  

Jan Lauwers transpose son approche unique de l'expression théâtrale – où mots, mouvements, art plastique et musique ont leur place autonome –  dans l'opéra. Son style mélancolique mais joyeux, humoristique et sceptique rencontre le grand dessinateur humain qu'est Monteverdi dans cette coproduction avec le Festival de Salzbourg où tous les participants se retrouvent sur un même plan: "Dans notre version de L'incoronazione di Poppea, chaque chanteur, musicien et danseur est une force indépendante - et chacun veut survivre comme un seul homme", explique Jan Lauwers à propos de son concept. La direction musicale est confiée au chef d'orchestre espagnol Pablo Heras-Casado.

Autour de l'Américaine Kate Lindsey, qui, lors de la première à Salzbourg, avait déjà incarné une Nerone séduisante et tyrannique sans scrupules avec une grande puissance de jeu et un mezzo qui oscille entre les nuances les plus sombres et un érotisme fascinant, un ensemble de premier ordre d'invités et de membres de l'opéra se réunit pour une L'incoronazione di Poppea qui ne se contente pas de combler une lacune dans le répertoire de l'Opéra d'État de Vienne. Au contraire, cette nouvelle production est aussi une invitation à un examen plus complet des œuvres de Monteverdi.

 

> Read more

Claudio Monteverdi L’incoronazione di Poppea
Opera musicale in a prologue and three acts (1642/43)
Libretto by Giovanni Francesco Busenello

WIENER STAATSOPER
World Premiere on May 22nd 2021

CREATIVE TEAM
Pablo Heras-Casado: Musical direction
Jan Lauwers: Direction, sets and choreography
Lemm&Barkey: Costumes
Ken Hioco: Lighting creation
Elke Janssens: Dramaturgy

CAST
Slávka Zámečníková: Poppea
Kate Lindsey: Nerone
Christina Bock: Ottavia
Xavier Sabata: Ottone
Willard White: Seneca
Vera-Lotte Boecker: Virtù / Drusilla
Daniel Jenz: Nutrice / Famigliare I
Thomas Ebenstein: Arnalta
Isabel Signoret: Amore / Valletto
Johanna Wallroth: Fortuna / Damigella / Amorino I
Aurora Marthens: Pallade / Venere
Josh Lovell: Lucano / Soldato I / Famigliare II
Hiroshi Amako: Liberto / Soldato II / Console
Erik Van Heyningen: Littore / Tribuno / Famigliare III
Katarina Porubanova: Amorino II

Sarah Lutz: Solo dancer
Yonier Camilo Mejia: Solo dancer 

Paul Blackman (Jukstapoz): Choreographic assistance and preparation

A co-production with Salzburger Festpiele

Dates de tournée

Mai 2021
22 maiVienne ATWiener Staatsoper Première
28 maiVienne ATWiener Staatsoper
31 maiVienne ATWiener Staatsoper
Juin 2021
03 juinVienne ATWiener Staatsoper
08 juinVienne ATWiener Staatsoper
This site uses cookies. By continuing to browse the site, you are agreeing to our cookies policy.