Home
⪡Index⪢
⪡Review⪢

Viviane De Muynck a étudié le théâtre au Conservatoire de Bruxelles, où elle fut l’élève de Jan Decorte. A partir de 1980, elle a été membre du collectif Mannen van den Dam, et elle a joué notamment dans Le Pélican (Strindberg), Le laxatif (Feydeau), La force de l’habitude (Bernhard) et Le Parc (Strauss). En 1987, elle a obtenu le ‘Théo d’Or’ pour son interprétation de Martha dans Who’s afraid of Virginia Woolf?, dans une mise en scène de Sam Bogaerts, avec la compagnie De Witte Kraai. Elle a ensuite joué avec Maatschappij Discordia, notamment dans UBU ROI (Alfred Jarry), Kras (Judith Herzberg), Das Spiel vom Fragen (Handke), Mesure pour Mesure (Shakespeare) et Driekoningenavond.

Sa collaboration avec trois théâtres aux Pays-Bas la fait jouer dans Count your Blessings avec le Toneelgroep Amsterdam, dans une mise en scène de Gerardjan Rijnders, Iphigenia in Taurus avec le Nationaal Toneel de La Haye, dans une mise en scène de Ger Thijs, et Hamlet, au Zuidelijk Toneel, dans une mise en scène d’Ivo Van Hove. Elle a également joué dans deux productions du Kaaitheater: en 1994 dans Pijl van de Tijd (Martin Amis), dans une mise en scène de Guy Cassiers, et en 1995, elle a tenu le rôle d’Ulysse dans Philoktetes Variations (Müller, Gide, Jesureen) de Jan Ritsema, aux côtés de Dirk Roothooft et Ron Vawter. Elle a également joué avec le Wooster Group dans The Hairy Ape d’O’Neill.
Ensuite, elle est partie en tournée avec Relazione Pubblica, une chorégraphie de Caterina et Carlotta Sagna. En 2007, elle a joué le rôle principal dans Ein fest für Boris, une création pour le Festival de Salzbourg.

Elle travaille aussi avec des musiciens, notamment pour La Trahison Orale (oratorio de Murizio Kagel) avec le Schönberg Ensemble (dirigé par Rembert De Leeuw), Ode to Napoleon Bonaparte (Arnold Schönberg) avec Zeitklang (dirigé par Alain Franco) et le Spectra Ensemble (dirigé par Philippe Raté), Lohengrin (Schiarrino) avec Neue Musik Berlin (dirigé par Beat Furrer et mis en scène par Ingrid von Wantoch Rekowski). Elle travaille avec Erik Sleichim et le Bl!ndman Saxophone Quartet dans Men in Tribulation (mai 2004). En 2006, elle a participé au spectacle Walking in the Limits, une œuvre réalisée en collaboration avec Franz Krug et Heiner Reber, et à Lauf zum Meer (2009), dans une mise en scène de Thorsten Lensing et Jan Hein, avec les
musiciens de jazz Jean‐Paul Bourelly, Gilbert Diop et Willy Keller.

Viviane De Muynck apparaît régulièrement dans des films et téléfilms. Elle a notamment joué dans Vinaya, un film de Peter van Kraaij et Josse De Pauw, ainsi que dans De avonden, dans une mise en scène de R. Van den Berg, d’après le livre homonyme de Gerard Reve. Deux de ses grands rôles au cinéma furent Vincent et Theo (Robert Altman) et The Crossing (Nora Hoppe). Elle a été nominée à deux reprises pour le ‘Veau d’or’ au festival du film d’Utrecht : pour le film De avonden et pour le téléfilm Duister licht de Martin Koolhoven. En 2005 elle a joué dans le premier long métrage de Fien Troch, Someone else’s happiness et elle a fait une apparition dans le film Vidange Perdue (2006) de Geoffrey Enthoven. Puis ont suivi un long métrage, Vreemd Bloed (2010), de Maria Goos et Mark Timmers, ainsi qu'un rôle remarqué dans la série télévisée acclamée Oud België (2010), une série de fiction d'Indra Siera d'après un scénario de Peter Van den Begin et Stany Crets.

Viviane De Muynck est très demandée à l’étranger en tant qu’enseignante dans des formations et ateliers de théâtre. En outre, elle s’est lancée dans la mise en scène en Allemagne. Au Deutsches Schauspielhaus à Hambourg, elle a créé en 2000 Die Vagina Monologe, une coproduction avec Needcompany, et As I Lay Dying (2003) – une adaptation de William Faulkner.

Depuis l’opéra Orfeo, elle joue régulièrement avec Needcompany dans les productions de Jan Lauwers. Ces dernières années, elle a joué dans The Snakesong Trilogy (Le Pouvoir, Le Désir et la version intégrale), Needcompany's Macbeth (1996), Caligula (1997), Morning Song (1999), DeaDDogsDon’tDance/DJamesDJoyceDeaD (2000), Goldfish Game (2002), No Comment (2003), La Chambre d'Isabella (2004), La Poursuite du vent (2006), La maison des cerfs (2008) et L'art du divertissement (2011). Pour DeaDDogsDon´tDance/DjamesDjoyceDeaD, elle a écrit le texte avec Jan Lauwers. Elle a également signé l’adaptation du texte La Poursuite du vent, d’après le livre éponyme de Claire Goll. En 2006, elle a obtenu le Prix de la Communauté Flamande dans la catégorie arts de la scène.