Home
⪡JanAndGraceSubNav⪢
⪡Index⪢
⪡Review⪢

Le Bazar du Homard raconte l’histoire d’Axel et Theresa. Un incident stupide lui fait perdre son fils. Son chagrin est dévastateur. Lorsqu’il apparaît qu’aucune forme de thérapie ne peut l’aider et qu’en plus, sa femme le quitte, Axel décide de se suicider.

Le jour où il va passer à l’acte, il met son plus beau costume et, en guise d’adieu à la vie, se rend dans son restaurant préféré, « Le Bazar du Homard », pour y déguster un homard à l’armoricaine. Mais le serveur trébuche et le homard à l’armoricaine atterrit sur le costume blanc d’Axel. Celui-ci voit son rituel s’évaporer et sa vie entière lui exploser à la figure.

Le Bazar du Homard décrit cette fraction de seconde.

Par le biais de la tragédie d’Axel, Jan Lauwers pose la question de l’humanité et de la déshumanisation, tout en plaidant en faveur du revers de la beauté, le domaine de l’imparfait et de l’imprévisible.

"Ce texte a été écrit dans la solitude d’une chambre d’hôtel avec le téléviseur allumé en permanence. Le réalisme cynique et la sentimentalité romantique qui caractérisent de plus en plus souvent les discours actuels y sont de ce fait inéluctablement présents. Je m’y suis vautré avec plaisir et dans l’espoir sincère que la fin de l’humanité se fasse attendre encore quelque temps."
-Jan Lauwers-

Première
Festival d'Avignon
10 juillet 2006

Texte, mise en scène, scénographie
Jan Lauwers

Avec
Grace Ellen Barkey, Anneke Bonnema, Hans Petter Dahl, Julien Faure, Benoît Gob, Yumiko Funaya (remplace Tijen Lawton), Maarten Seghers et Inge Van Bruystegem.

Musique
Hans Petter Dahl, Maarten Seghers

Costumes
Lot Lemm

Coproducteurs
Festival d’Avignon, Théâtre de la Ville (Paris), Théâtre Garonne (Toulouse), PACT Zollverein (Essen), Cankarjev Dom (Ljubljana), La Rose des Vents (Scène Nationale de Villeneuve d’Ascq), Festival Octobre en Normandie, La Filature (Scène Nationale de Mulhouse), du Kaaitheater (Bruxelles), deSingel (Anvers).

Avec le soutien de la Communauté flamande.