Home
⪡JanAndGraceSubNav⪢
⪡Index⪢
⪡Review⪢

Le temps entre deux erreurs est un commentaire de « L’espace vide » de Peter Brook qui explore les archives de Needcompany. En regardant une nouvelle fois les images d’archives, leur contenu change. Pour la première fois, les langages d’images de Grace Ellen Barkey et de Jan Lauwers se confrontent, et ce sous la direction dramaturgique de la musique de Maarten Seghers. Et c’est à la fois le regard du spectateur, mais aussi le rôle de l’artiste dans la société, qui sont remis en question et affinés. Scandés, des exposés comme “an artist has to be nice, so you can understand” et “if art is my lover, then who the f*** are you?” font littéralement éclater le théâtre, en un feu d’artifice d’hilarité, de passion et de violence.

Une ère nouvelle s’annonce pour Needcompany, qui, dans ce projet, se transforme vers une forme inédite de liberté. L’ensemble initial cherche la confrontation avec de jeunes performers sous forme d’ateliers précédant le spectacle, introduisant une nouvelle dynamique.
« Le temps entre deux erreurs » est en évolution constante.

Les recherches pour ce projet ont été entamées lors du Steirischer Herbst 2014 et du MESS Festival (Sarajevo) où le prix SOUND OF MESS lui a été décerné. Chaque représentation de « Le temps entre deux erreurs » pose de nouvelles questions et génère automatiquement une forme unique.


Ce que nous ne voulons pas partager est sans valeur. Après la guerre et le cannibalisme, l’art est l’expression la plus hystérique de la civilisation. La beauté est une aspiration. La laideur est un manque de pensée. Ce que nous ne voulons pas partager est sans valeur. Nous ne savons jamais ce qu’est ou ce que devrait être le résultat final. Nous appelons ça une fête sans fin pour demain. La performance pour les citoyens de cette ville est une tentative de partager du beau. « Le temps entre deux erreurs » est une recherché de la limite entre l’art et le divertissement. Une fête sans raison ni but n’est pas une fête mais une expression de vacuité. Cette fête doit avoir un but. C’est la mission de chacun des participants. Cette fête est regardée. Une fête qui est regardée n’est plus une fête, mais une image.

Jan Lauwers

Concept
Grace Ellen Barkey & Jan Lauwers

Avec
Jules Beckman, Anneke Bonnema, Hans Petter Dahl, Julien Faure, Benoît Gob, Sung‐Im Her, Romy Louise Lauwers, Elke Janssens, Maarten Seghers, Mohamed Toukabri, e.a.

Direction musicale
Maarten Seghers

Musique
Maarten Seghers, Hans Petter Dahl, Rombout Willems

Costumes
Lot Lemm

Une production Needcompany, en coproduction avec steirischer herbst.
Avec le soutien des autorités flamandes.

14 avr '17 - Taipei
15 avr '17 - Taipei
16 avr '17 - Taipei