Home
⪡JanAndGraceSubNav⪢
⪡Index⪢
⪡Review⪢

The Moon sera un opéra pour 4 chanteurs-performeurs conçu comme One Big Song partagé et chanté de concert. L’action se situe dans un avenir où la solitude, l’isolement et l’impossibilité de communiquer sont pulvérisés et remplacés par une adolescence éternelle : une vie au milieu d’une infinité de possibilités. Des identités fluides dans un état de refus pour des choix impossibles entre les divers visages du vide contemporain.

The Moon est une installation de groupe en live, une synthèse d’opéra perforée modelée en forme de rituel. Le spectacle se déroule dans un temps inexistant et dans une situation inexistante. Il est inspiré par les bactéries. Ni fiction ni réalité, mais une artificialité. Le reflet d’une virtualité hautement étrange. The Moon invite le public à un périple fou pour explorer le rien : une célébration de l’infra-normalité. Dans une ambiance détendue, nous allons étirer nos cerveaux dans cet espace limité appelé théâtre en compagnie du public. Creusons-le, ce trou ! Et qu’il soit profond !

“I am the moon

it could be that I am

more moon than

I am myself”


Dans The Moon, qui tient en réalité davantage de la représentation de one-big-song-performance que de l’opéra traditionnel, le corps retrouve sa vitalité inhérente et devient le point central d’un univers rituel. Tout en chantant ce qui s’apparente à un grand océan d’idées et de réflexions, les corps créent des motifs naïfs dans le temps et dans l’espace, qui peuvent faire référence tour à tour aux principes de l’art minimal des années 60 et aux danses de base des communautés utopiques du début du 20e siècle. En tant que performance, ‘The Moon’ met en images une croyance physique en l’abstraction, et entend ainsi dépasser les comportements figés des interactions sociales. L’espace d’un instant, le spectacle offre un coup d’œil sur un monde qui nourrit une foi partagée en la naïveté de la forme et en l’abandon inconditionnel à la représentation…
– Robert Steijn

Le 12 novembre 2016, MaisonDahlBonnema présentera à DanseFestival Barents (Hammerfest) la première de The Moon, une installation de groupe en live avec Anna Sophia Bonnema, Hans Petter Dahl, Davis Freeman et Joana Preiss.
Après la première, ce spectacle passera à Avant Garden (Trondheim), BIT Teatergarasjen (Bergen, NO) et De Brakke Grond (Amsterdam).

per-/plateformeurs

Bonnema, Anna Sophia

Dahl, Hans Petter Melø

Freeman, Davis

Preiss, Joana


concept/idée

Bonnema, Anna Sophia

Dahl, Hans Petter Melø


texte

Bonnema, Anna Sophia


musique

Dahl, Hans Petter Melø


lumière de lune par

Tiikkainen, Minna


dramaturgie par

Steijn, Robert


production par

Sekse, Gulli

MaisonDahlBonnema


assistante production

Blaute, Eva


coproduit par

Needcompany (BE), De School van Gaasbeek (BE), BIT Teatergarasjen (NO), Dansefestival Barents (NO), Avantgarden (NO), Veem House for Performance (NL).


avec le soutien de

De Brakke Grond (NL).