Home
⪡JanAndGraceSubNav⪢
⪡Index⪢
⪡Review⪢

Dans La chambre d’Isabella, Viviane De Muynck interprétait le personnage d’Isabella Morandi, une femme indépendante qui fait le récit de sa vie étonnante, avec le 20ème siècle pour toile de fond. Isabella Morandi a passé une grande partie de sa vie à Paris. Elle comptait parmi ses amies la poétesse Claire Goll, une femme terriblement orgueilleuse, qui a écrit ses mémoires dans un livre explosif publié en plusieurs langues.

Dans ce monologue, Viviane De Muynck part à la recherche, par le biais de la vieille Claire Goll, de la relation entre la réalité et son appréhension subjective, de la façon dont les images et les vérités se chevauchent, de la fiction de la vérité historique, du mensonge de la réalité mise en scène.

A travers les artistes qui ont jalonné l’existence de Claire Goll, de Joyce à Rilke et Breton en passant par Léger, Dali et Chagall, elle démontre qu’importance artistique et valeur humaine ne coïncident pas toujours. De même, les témoignages privilégiés de Goll deviennent souvent une divulgation perverse de choses intimes et fragiles.
Mais Claire Goll ne s’épargne pas elle-même. Elle parle ouvertement de la haine qu’elle porte à sa mère, de sa quête de protection et d’autorité, de ses opinions sur l’infériorité de la femme et de sa découverte de la véritable sexualité avec un jeune amant à la fin de sa vie.

Dans une mise en scène de Jan Lauwers, Viviane De Muynck se fraye un chemin à travers la grande histoire du 20ème siècle, par l’entremise du personnage ragoteur de Claire Goll.

Création de Viviane De Muynck/Jan Lauwers & Needcompany.

Coproductieurs: Théâtre de la Ville (Paris), Festival d’Avignon et Théâtre Garonne (Toulouse)

Avec la coopération du Kaaitheater (Bruxelles) et deSingel (Anvers).

Needcompany bénéficie de l’aide du Ministère de la Communauté flamande.